Nathanaël meets Flint Marko


Terre de diatomée calcinée, sang de porc (dimensions variables)

01.2013

Ce projet s’attache à mettre en place une inquiétante étrangeté en jouant avec des matériaux connus, communs et pourtant incongrus et dérangeants.
La terre de diatomée calcinée est ce sable qui sert à absorber les fluides, tant mécaniques qu’organiques, après une action violente (accident, meurtre…) sur la voie publique. Ce matériau –à fortiori en grande quantité et imbibé de sang – permet un renvoi au spectre de l’ultra-violence par le biais de la fascination qui s’opère autour des faits-divers. Les histoires de ce type – et la manière dont elles sont usuellement traitées par les médias –  reflétant parfaitement l’horreur suprême ainsi que la banalité la plus extrême à la fois.

Quant au titre, il participe activement à l’élaboration de cette atmosphère à la fois familière, fantasmée et riche d’une imagerie d’une sordidité suprême. Et ce toujours par le biais de l’imaginaire collectif : par ses références il renvoie à une confrontation entre la littérature fantastique du XIXe siècle et aux comics américains.